Comment réduire le gaspillage non-alimentaire?

L’Agence du Don en Nature lance ce lundi une nouvelle campagne contre le gaspillage non-alimentaire. En France, ce sont plus de 600 millions d’euros de produits neufs qui sont détruits chaque année tandis que près de 9 millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté. Les entreprises commencent à agir mais il existe encore de sérieuses marges de progrès. C’est ce qui ressort d’une étude d’ AK2C co-pilotée par l’ADEME et ADN.

Les entreprises détruisent six fois plus qu’elles ne donnent. Dans le détail, ce sont 4,2 % des 140 milliards d’euros de produits non alimentaires distribués chaque année qui sont écoulés en dehors de leur réseaux habituels. Parmi eux, 140 millions d’euros sont donnés chaque année quand plus de 600 millions d’euros finissent détruits. Il y a 5 ans, à sa création, l’Agence du Don en nature avait mené une étude mais n’avait pas pu aller aussi loin dans le détail. Cette nouvelle enquête d’AK2C-Income co-pilotée par l’ADEME et l’Agence du Don en Nature a permis dans un premier temps d’affiner la connaissance des invendus. Les fabricants et les grossistes mais aussi des distributeurs spécialisés ont été questionnés, au total plus de 400 entreprises sondées.

Il y a évidemment tous les produits qui n’ont pas été valorisés par l’entreprise. Certains finissent dans les ventes privés ou en déstockage. Le phénomène prend d’ailleurs de l’ampleur. Enfin quand cette dernière solution n’a rien donné, les produits peuvent être donnés, détruits, recyclés ou stockés.

C’est ce que l’on appelle le “stock dormant” Comme le précise Georges Kryceve, gérant de Income Consulting les produits ne connaissent pas toujours le même sort: “les vêtements sont plus naturellement redistribués, en revanche les produits culturels sont souvent détruits tout comme les produits Hygiène-Beauté.”

Une défiscalisation de 0,5 % du CA

Il ressort clairement de l’étude que les entreprises ne savent pas encore qu’elles pourraient valoriser ces produits. Certaines pensent qu’une telle démarche leur coûte cher. Or ceux qui gèrent les invendus en arrivent à la conclusion que “le don est totalement neutre en termes économiques car cela ne rapporte pas d’argent mais ne coûte pas non plus.” La défiscalisation est aussi très peu connue.

En moyenne, les entreprises donnent entre 0,1 à 0,3 % de leur chiffre d’affaires très en dessous du potentiel de défiscalisation qui est 0,5 % du CA. Chez Werner&Mertz, fabricant allemand de produits de nettoyage et créateur des produits d’entretien Rainett c’est le responsable de la Logistique qui a eu un jour le déclic en allant à la rencontre de l’Agence du Don en Nature.

Un potentiel de plus d’un milliard d’euros

L’Agence du Don en nature a décidé de prendre son bâton de pèlerin. L’an dernier, elle a redonné 1 million et demi d’euros de produits aux plus défavorisés. Ce sont 600.000 personnes qui sont aidées à travers 450 associations. Une centaine de mécènes soutient l’association. Tout est bien rodé. ADN travaille avec Norbert Dentressangle, leader européen de la logistique et du transport dans un entrepôt situé dans le Loiret. Un site internet de commande automatique des produits est mis à disposition. Les produits sont référencés en toute transparence. De son côté l’association contribue à hauteur de 5% de la valeur de la commande.

L’étude estime que le potentiel de don est dix fois supérieur à celui qui existe aujourd’hui, soit 1,4 milliards d’euros. Le premier objectif est donc d’augmenter le nombre de donateurs. Les entreprises considèrent en majorité que donner jusqu à 1% des volumes est envisageable car cela reste marginal. Au delà cela leur semble inadmissible. La défiscalisation n’est également pratiquée que dans une entreprise sur trois. Le gaspillage non-alimentaire reste donc très méconnu en France. C’est pourquoi des opérations spéciales de don de produits sont réalisées toute cette semaine dans chaque pôle régional. La campagne de l’Agence du Don en Nature s’achèvera jeudi prcoahin, le 10 avril.


Source: Nathalie Croisé de BFM Business https://www.bfmtv.com/planete/reduire-gaspillage-non-alimentaire-749943.html

23/10/2020

#WIS2020 ? L’événement incontournable de l’année du 29 au 30 octobre ! ⏰

🌱 Il représente le sommet international des solutions pour la planète 🌍

... À vos agendas, nous vous y ... See more

18/10/2020

Les universités d’automne de Rcube 👋🏼 c’est :
📍Un cadre exceptionnel au cœur d’une ferme pédagogique
🤝 Des liens humains
♻️Au service du réemploi de demain

#archelle ... See more

14/10/2020

📍L’équipe Circlely devient #Insider au sein du Start US Up. Nous étions présents hier au lancement de l’édition 2020 🥊 Prêts à accélérer avec nous ? 🚀 @usembassyfrance et ... See more

%d blogueurs aiment cette page :